« Il faut de tout pour faire un monde »

C’est ce que ma grand-mère me disait souvent quand je trouvais quelqu’un bizarre. Aujourd’hui, je suis souvent cette personne bizarre parce que j’adore l’administratif.

The bletchley circle – Série britannique

J’aime quand les papiers sont bien rangés. J’aime les ranger quand ils arrivent. J’aime aussi quand le chantier est plus haut que moi (ok si vous m’avez déjà rencontrée vous savez que ce n’est pas difficile).

Pourquoi ? Parce que j’aime cette idée d’être le support, le soutien de l’édifice qu’est votre entreprise. Et encore mieux, j’aime être la personne qui sait où se trouve LE document indispensable à l’instant crucial (ça existe le syndrome de la bonne élève ? )

Soyons honnêtes, la gestion de la production de votre entreprise peut déjà, à elle seule, générer tellement d’urgences !

L’administratif doit être prêt à tout moment, pour tous les défis que vous rencontrerez. Vos papiers eux, ne doivent pas être un problème. Ils sont les percussions qui donnent le tempo ! Ils font partie de l’orchestre au même titre que les premiers violons ! Alors oui, ils faut travailler sa partition. Justement pour donner libre court à la mélodie principale.

Je trouve que mon métier a tellement de sens

Quand vous vous déplacez au cabinet d’expertise comptable pour le rendez-vous annuel, vous êtes là en réalité pour définir la stratégie de l’entreprise. Pas pour lister de façon interminable les éléments manquants sur les notes de frais de Martin. Moi j’adore mener l’enquête des petits papiers perdus.

Quand vous décidez de renégocier avec votre fournisseur, vous ne perdez pas de temps avant le rendez-vous à chercher les échanges de mail, à retrouver les CGV, les coordonnées de l’équipe. Parce que moi, j’ai pris plaisir à tenir un dossier propre et à jour de ces informations.

Quand vous avez travaillé si intensément à la réponse de cet appel d’offre et qu’il ne reste plus que le DC1 à compléter… avec l’attestation d’assurance… et le dernier kbis… et qu’il faut signer le tout électroniquement. J’adore être la personne vous qui guide dans ce labyrinthe.

Voilà ! C’est moi ! j’adore tout ça. C’est ce qui donne du sens à mon quotidien.

Finalement je tiens sûrement ça de ma grand-mère… je vous ai déjà dit qu’elle était secrétaire comptable ?